Home

galerie-quatre-carton-RSuermondt-20160222_Fotor
Robert Suermondt,
Le cas des figures
exposition du 17 mars au 30 avril 2016
vernissage le Jeudi 17 mars 2016, 18h – 21h

galerie quatre
67, rue du quatre septembre
13200 Arles
ouvert du merrcedi au samedi
de 14h à 19h et sur rendez-vous

 

Xavier Noiret-Thomé Les petites peintures habitacles avec leur radicalité abstraite et les petits pantins dans des espaces-paysages illusionnistes sont quand même des représentations très différentes d’une certaine réalité. Il y a dans les deux cas une relation toujours très étroite avec un illusionnisme photographique, une relation à l’image photographique.

Robert Suermondt Oui dans le sens où elle stimule ou provoque la facilité projective d’identification, l’immédiateté de l’entrée.

Xavier Noiret-Thomé Le reconnaissable.

Robert Suermondt Oui le photographique comme saisie du regard immédiate, instantanée. Cette dynamique là je pense pouvoir m’en servir comme première rencontre au tableau, comme capacité d’attraction. Lacan dit la peinture est un piège à regard dans lequel on tombe. Donc cette idée de tomber dans un trou, ou en tout cas dans quelque chose qui fait espace.

Xavier Noiret-Thomé Cet ensemble que tu présentes à Arles est un peu la suite de tes architectures, de tes espaces, et de tes collages aussi. Comment envisages-tu l’accrochage de l’exposition à la galerie quatre ?

Robert Suermondt Pour l’instant c’est l’idée de bouquet qui m’affabule. Ces chambres sont peintes dans un tableau qui fait cadre avec un jeu de marges, de bordure, de cadrage qui répercute ce qui se passe au centre, leur zone d’intensité. Lorsqu’on met ces tableaux les uns à proximité des autres, il y a tout un jeu de nouveau de latéralité, de renvois, de décentrements et de multiplication des points d’attraction parce que finalement les chambres sont centralisées. Elles ont ce point de mise en abime qui se termine sur la réserve de la toile, en blanc. La question du blanc, le vide peut aussi se retrouver comme une forme de dessin avec le mur. Ce sera une expérience de montrer cet ensemble de pièces de façon non linéaire.

colonne_Fotor.jpg

Robert Suermondt, colonne, 2015, 5 modules, acrylique sur toile, 223 x 55 cm.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités